Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Auteuil Immobilier, Agence immobilière PARIS 75016

L'actualité de CENTURY 21 Auteuil Immobilier

La particularité des balcons, au 2ème et 5ème étage, des immeubles Haussmanniens

Publiée le 16/02/2017

Savez-vous pourquoi les célèbres immeubles Haussmanniens ont-il un balcon au 2ème et 5ème étage ?
Ces célèbres bâtiments de pierres de taille, à l’architecture typiquement parisienne, ont été construits au cours de la seconde moitié du XIX siècle, régie par un cahier des charges draconien pour ne former qu’un même ensemble architectural. La façade des immeubles est l’élément primordial du style Haussmannien, qui répond à des codes stricts d’urbanisme et respecte une certaine hiérarchie sociale. En observant attentivement la façade, vous remarquerez une spécificité étonnante : les balcons filants situés au 2ème et 5ème étage, notamment construits pour préserver les habitants des nuisances sonores de la rue. A l’origine, ces immeubles étaient occupés par quatre catégories socio-professionnelles distinctes, réparties sur six étages. Les étages inférieurs étaient réservés aux élites tandis que la hauteur était laissée aux foyers plus populaires.

Le rez-de-chaussée, donnant sur rue et haut de plafond, abritait des commerces dont les gérants vivaient au premier étage.

Au deuxième étage, étage noble, se logeaient les bourgeois, très aisés financièrement, dans des appartements spacieux et surtout, accessibles facilement par les escaliers, l'ascenseur civil ne s'étant démocratisé qu'au XXe siècle. Cela évitait donc aux plus riches de s’épuiser à l’ascension des escaliers. La spécificité de ces appartements résidait dans le balcon filant qui permettait d'étendre la superficie.

Les balcons situés au 2èm et 5ème étage sont l’une des caractéristiques les plus marquantes. Dans le style Haussmannien, la gradation esthétique des immeubles est parallèle à la gradation sociale. Plus vous montez en étage, moins les décorations de la façade (notamment l’encadrement des fenêtres) sont riches et les hauteurs de plafonds importantes.

Le troisième et le quatrième étages, plus classiques, dotés de balcons individuels, étaient destinés à la moyenne bourgeoisie.

C’est au cinquième étage, avec des balcons filants (dans un souci d’esthétique) que se logeaient les foyers plus modestes.

Le sixième et dernier étage servait de combes ou d’appartements de services réservés au petit personnel, donnant ainsi leur nom aux fameuses "chambres de service".


Source BFMTV – article du 11/02/2017

Notre actualité